• Un travail collectif pour inventer un nouveau territoireInvités à une demi-journée d’information sur l’intercommunalité, 57 élus et personnels des dix mairies et de la communauté de communes du Val d’Huisne ont pris connaissance des enjeux liés à la réforme territoriale.

    Communes et communautés de communes appartenant au mille-feuille si décrié, sont promis à des réorganisations, mutualisations de services, regroupements, rattachements ou communes nouvelles. Au travers de ces nouvelles cartes, Vincent Aubelle, formateur au Centre national de la fonction publique a voulu faire comprendre samedi à la cidrerie traditionnelle que « les préfets travaillent activement sur la question des regroupements, et si on ne fait rien, si on ne réfléchit pas maintenant à ces regroupements, ils le feront pour vous ».

    L’équilibre budgétaire étant menacé par une amplification de la baisse de la contribution de l’État de 36 % aux collectivités, un élargissement du périmètre des communautés de communes à 20 000 habitants minimum permet des économies d’échelle. Sous entendu que le projet actuel de regrouper les cantons du Theil et de Bellême ne suffira pas. Mais dans une intercommunalité de 20 000 habitants, quel serait le poids des petites communes ?

    Un travail collectif pour inventer un nouveau territoire« Il va falloir réfléchir sur une autre philosophie de politique publique. Il va falloir travailler collectivement et tous autour de la table, hiérarchiser les projets, c'est à dire se mettre d'accord entre vous.
    Vous devrez gérer vos contradictions et de l'autre côté la réalité »
    martèle l’intervenant qui invite les élus à le faire sans perdre de temps.

    D’autre part, l’obligation de rendre un schéma de mutualisation approuvé d'ici le 31 mars 2015, oblige les élus à établir en amont, un rapport relatif aux mutualisations entre les services de la CDC et ceux des communes membres. « La question de fond c’est, qu'est ce que vous voulez faire ensemble ? Si vous n'y répondez pas, c'est jeter l'argent par les fenêtres. Je cherche à vous dire que c'est vous qui allez tout inventer dès lors que vous prenez la question dans le bon sens. Revenons à des choses simples dans les collectivités. Qu'est ce que vous voulez faire ensemble et sur quel territoire. Si vous ne faites pas de mutualisation vous allez avoir des pénalités en matière de dotation de l’état ».

    La commune nouvelle
    « Si on continue avec notre fonctionnement des communes actuel, elles vont crever ». La commune nouvelle « permet de conserver ce qui est aujourd’hui la force de la commune c'est-à-dire la proximité ». Avec une commune nouvelle de 3 000 à 5 000 habitants, « vous n’êtes plus nécessairement dans une logique d’intégration des compétences aussi forte que celle d’aujourd’hui dans les communautés de communes ». La création d’une commune nouvelle permet également de s’interroger sur les avantages financiers et fiscaux qui permettraient d’améliorer les services à la population.

    Vincent Aubelle a conseillé aux élus aujourd’hui placés devant une question passionnante, d’être complètement audacieux. « Si vous continuez à raisonner communes et communauté de communes, ça marche quand on a de l’argent. Quand vous allez avoir de moins en moins d’argent, les relations communes et CDC vont encore plus se tendre ».

    Liens intéressants :
    Nouveaux enjeux du mandat, par Vincent Aubelle (Septembre 2014)
    Sur le site du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Sarthe

    Les enjeux du mandat 2014/2020
    Sur le site de la ville de la Ferté-Bernard

    La Réforme, sur le site du Ministère de l'Intérieur

     

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Du 14 octobre au 13 novembre 2014, il va être procédé sur la commune de Bellou-le-Trichard, à une enquête publique dont l’objectif vise à protéger notre forage située à la Joustière.

    Plus de détail sur l’Arrêté préfectoral disponible sur le site de la Préfecture de l’Orne :
    http://www.orne.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_ouverture_cle13635e.pdf

    Le dossier étant consultable à la mairie de Bellou pendant 31 jours consécutifs du 14 octobre au 13 novembre inclus, les personnes intéressées peuvent en prendre connaissance aux jours et heures d’ouverture habituels de la mairie et consigner leurs observations.

    D’autre part, Monsieur Gérard Geslin, Commissaire Enquêteur, recevra en personne les observations à la mairie les jours suivants :

    Mardi 14 octobre de 16h à 19h
    Samedi 25 octobre de 9h à 12h
    Jeudi 30 octobre de 9h à 12h
    Mardi 4 novembre de 16h à 19h
    Jeudi 13 novembre de 14h à 17h

    Les observations peuvent également être adressées par courrier ou par voie électronique au Commissaire Enquêteur à la mairie de Bellou, siège des enquêtes :
    bellouletrichard @ wanadoo.fr   (Tout attaché)

    Rôle du Commissaire Enquêteur

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Édité par la Communauté De Communes du Val d'Huisne, agenda des événements et manifestations sur Le Perche et ses alentours :

    Juin 2014 - Événements et manifestationsÉvénements et manifestations - Semaine 40 -  Octobre 2014
    Document Adobe Acrobat [1,5 Mo] 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Un film-documentaire… une ode à la vie !

    Contre les recommandations de tous, un fils sort sa mère atteinte d'Alzheimer de sa maison médicalisée pour la ramener chez elle. Au contact de la nature, elle revient à la vie…  Dans le récit d'une renaissance inespérée, on découvre que la terrible maladie d'Alzheimer ne se guérit pas, mais que l'on peut vivre avec.

    « Flore est un documentaire honnête : il n'invente pas de remède à cette maladie, mais démontre qu'il existe des moyens de mieux vivre avec, pour les malades et pour leurs proches. Une leçon de vie bouleversante abordée avec lucidité et douceur ». Notre Temps, sept 2014.

    Cette projection est proposée par l’ADMR et l’UNA du canton du Theil-sur-Huisne (Associations de services d'aide à domicile) en partenariat avec France Alzheimer et le cinéma le Saint-Louis, est programmée jeudi 16 octobre à 20 h au tarif de 6 €.
    Soit 5€ pour le prix du billet, 0,50€ pour couvrir les frais d’organisation et un don de 0,50€ sera remis à l’association France Alzheimer.

    À l’issue du film, le débat est animé par Marine ALLAIRE, Neuropsychologue à l’hôpital Paul-Chapron de la La Ferté-Bernard et par les autres partenaires intervenant sur le territoire : ESA (Equipe Spécialisée Alzheimer), Accueil de Jour, Plateforme de répit, France Alzheimer Orne.

    Réservez votre place dès maintenant votre en cliquant cette ligne !

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Journée de la marche des aînés du canton

    Proposée chaque année aux aînés de Générations Mouvement, la journée de la marche tourne sur les communes du canton. Vendredi 26 septembre, la première mise en bouche matinale de cette nouvelle édition au départ du village, a conduit les 30 marcheurs sur un circuit pédestre et champêtre de neuf kilomètres qui a emprunté les chemins environnants.
    Des médailles ont été remises aux doyens de cette marche : Madeleine Tricot 87 ans et Gérard Saussereau 81 ans.

    Partager via Gmail

    votre commentaire