• Grégory Lecru prend ses fonctions à la sous-préfectureSa prise de fonction est officielle depuis lundi 22 septembre mais son nom est déjà connu depuis plusieurs semaines : Grégory Lecru est le nouveau sous-préfet de l’arrondissement de Mortagne-au-Perche. En remplacement de Claude Martin qui avait été nommé à ce poste en mai 2008.

    Suite sur l’article mis en ligne (avec photo)sur le site du journal Le Perche en cliquant cette ligne.

     

     

    Source Ouest France : Commandant de gendarmerie de 40 ans en poste dans la Drôme depuis 2010, Grégory Lecru a été nommé le 5 août par décret du président de la République sous-préfet de Mortagne-au-Perche. Il succède à Claude Martin en poste à la sous-préfecture de l'Orne depuis le 26 mai 2008.


    votre commentaire
  • Pour apporter un service de proximité qui a disparu dans bien des villages, Lionel l’épicier prend le volant de son camion pour aller au devant de sa clientèle.
    Cette envie d’aller au contact du public qu’il couve depuis longtemps, Lionel a fini par la concrétiser. « J’aime le relationnel et Lionel l’épicier s’arrête tous les jeudis à Bellou de 15h15 à 16hje voulais apporter un service aux personnes qui ont du mal à se déplacer ».

    Les produits de son étal, il va les chercher au plus près. « Pour l'approvisionnement, je fais appel à Vallégrain, à la charcuterie de Saint-Aubin-des-Coudrais, les œufs proviennent d’un petit producteur de La Croix du Perche, et j’ai de nouveaux contacts avec des producteurs locaux ».
    Lionel estime que les produits ne doivent pas faire des kilomètres avant d’arriver sur l’étal. « C’est important pour les clients comme pour moi, que les produits soient cultivés ou fabriqués dans la région ».

    Lionel s’arrête sur la place de l’église tous les jeudis de 15h15 à 16.

    Pour toute information, le joindre au 06 36 36 86 14.


    votre commentaire
  • Fête de la soupe samedi 8 novembre Véritable institution de nos campagnes, la soupe est le symbole par excellence de la convivialité et du partage.

    Samedi 8 novembre 2014, la communauté de communes (CDC) du Val d’Huisne met les petits plats dans les grands à la salle des fêtes Georges Voisin de la commune de Mâle pour le concours de la meilleure soupe.

    Les 10 communes de la CDC étant invitées à participer à ce concours, les marmitons volontaires de Bellou-le-Trichard peuvent s’inscrire dès à présent auprès de Julien Dupré au 02 37 49 60 55 ou par mail à tourisme.cc.valdhuisne @ orange.fr (Tout attaché),
    ou en mairie bellouletrichard @ wanadoo.fr (tout attaché).

    Règlement disponible en cliquant cette ligne.


    votre commentaire
  • Samedi 13 septembre lors d'une cérémonie teintée de simplicité, d'émotion et pétrie d’une chaleureuse ruralité, le maire Jean-Pierre Deshayes a souhaité mettre à l’honneur l’engagement de Claude Lechêne, Claude Chartier et Michel Chobert.

    Trois anciens élus honorés par la commune

    Trois anciens élus qui ont témoigné d’un profond attachement à la commune et à leurs concitoyens au fil de trois mandats et pendant au moins vingt années, « avec la seule ambition de vouloir contribuer à la prospérité du village et au bien-être des habitants. Vos qualités humaines, votre connaissance du terrain, votre disponibilité, votre sens des responsabilités et votre investissement ont bénéficié à tous ».
    Le maire a évoqué leurs parcours tout en soulignant le mérite que chacun a démontré vis-à-vis de l’intérêt général.

    Claude Lechêne.
    Trois anciens élus honorés par la commune Trois mandats de conseiller municipal, de 1972 à 1983 et de 1989 à 1995.
    Arrivé de Nogent-le Rotrou dans les années soixante, Claude Lechêne a remplacé Monsieur Daigneau alors maréchal ferrant du village. Avec la modernisation des campagnes, les tracteurs ont remplacé les chevaux, et Claude Lechêne qui a plusieurs cordes à son arc, s’est adapté à cette évolution. À côté des travaux de forge, il s’est perfectionné en charpente et maçonnerie tout en participant à la vie communale. Toujours de bon conseil et sachant suggérer des idées, il s’est donné à fond dans le comité des fêtes. Il ne pliait bagages et ne partait en vacances qu’une fois que la fête communale était terminée.

    Claude Chartier.
    Trois anciens élus honorés par la commune Dans la famille Chartier, quatre générations sont tombées dans la marmite municipale. Claude Chartier entré au conseil municipal en 1995 en tant qu’adjoint et durant trois mandats, a donc tout naturellement pris le bouillon comme son arrière grand-père qui a été maire, son grand-père et son père Adrien. Enfant du pays né sur la commune et profondément attaché au respect des autres, son engagement pour les autres s’est traduit dans la constance, avec discrétion et discernement et toujours avec gentillesse. Président de la société philharmonique de Saint-Germain, président de la Cuma de Bellou, et pilier du comité des fêtes toujours prêt à donner un coup de main, la bienveillance de Claude Chartier a marqué tout un territoire.

    Michel Chobert.
    Trois anciens élus honorés par la commune Arrivé à Bellou en 1974 puis affecté au lycée professionnel de la Ferté-Bernard, Michel Chobert dont le fils Jean-Michel a commencé sa scolarisation à l’école du village, a succédé au maire Bernard Bothereau en 1989… peut-être influencé par son épouse Odette qui l’a devancé au conseil municipal de 1983 à 1995 ? ...
    Aux commandes de la mairie jusqu’en 2008, fondateur du syndicat d’eau, vice-président de la communauté de communes, Michel Chobert s’est appuyé sur les connaissances et compétences des anciens élus pour mener à bien l’évolution du village. Cette mission qui sollicite l’écoute, l’acceptation des critiques, la persévérance pour trouver le bon chemin et le courage de décider, Michel Chobert l’a menée sans tabou. La restauration de l’église, le rachat du patrimoine qui a permis de réaliser des logements locatifs qui appartiennent aujourd’hui à la commune, la restauration de la salle des fêtes après la tempête de 1990, l’agrandissement de cette salle inaugurée en 1991 et dont une partie a été réalisée via un chantier collectif, toutes ces entreprises qui témoignent de choix parfois courageux, ont contribué a façonner notre village et à mobiliser les forces vives de notre commune.

    « L’investissement personnel dont vous avez tous les trois fait preuve, c’est aussi du temps non partagé avec la famille, aussi permettez-moi de remercier les épouses qui ont accepté vos absences, qui ont composé avec vos emplois du temps, et qui ont aussi donné de leur temps d’une manière ou d’une autre pour la vie du village ».
    « J’en profite aussi pour remercier Liliane Besnier, notre fidèle secrétaire de mairie qui est aussi un peu la mémoire de Bellou pour avoir assisté plusieurs maires et conseillers municipaux ».

    Après des remerciements à l’assemblée et tout en insistant sur le rôle et l’implication des bénévoles, le maire a fait remettre par les officiels, les médailles d’honneur régionale, départementale et communale, et celles de maire honoraire à et d’adjoint honoraire à Michel Chobert et Claude Chartier, ainsi qu’un bouquet fleuri aux trois épouses.

    Porte-parole des personnalités, dans son intervention la députée Véronique Louwagie a félicité les trois élus dont les actions sont allées au-delà de leur rôle, et souligné la complicité qui a servi leur mise à l’honneur.

    Cette cérémonie qui s’est achevée autour du verre de l’amitié, s’est faite en présence de la députée Véronique Louwagie, des sénateurs Nathalie Goulet et Jean-Claude Lenoir, du conseiller général Gilles de Courson, du président de la communauté de communes François Goulet, de plusieurs maires dont Danièle Mary, Jacques Käser, Arnaud Loiseau, et Anick Bruneau ancienne maire de Saint-Germain, André Barbet ancien maire du Theil et fondateur de la communauté de communes, des élus de la commune et de villages voisins, de Karine Maubert présidente du comité des fêtes, de nombreux bénévoles et de nombreux habitants.

    Cliquez sur cette ligne pour découvrir la cérémonie sur le blog de Jean-Claude Lenoir.

    Cliquez sur cette ligne pour voir l'article paru dans Ouest-France.


    votre commentaire
  • Samedi 20 et dimanche 21 septembre ont lieu les Journées Européennes du Patrimoine.

    Comme chaque année, profitez-en pour découvrir, ou redécouvrir, le patrimoine local. Manoirs, églises et châteaux vous ouvrent leurs portes et révèlent leurs secrets.

    Les journées du patrimoine Ces journées sont aussi l’occasion de visiter des lieux habituellement fermés au public.

    C’est notamment le cas pour le château des Clairets à Mâle (Photo) et son abbaye fondée en 1202 par Geoffroy, comte du Perche, et détruite après la Révolution.

     

    Samedi et dimanche à 15h30, visite guidée des extérieurs.

    Toujours à Mâle, le château de Launay, une ancienne demeure des comtes de Saint Pol fait aussi partie du patrimoine privé, mais est ouvert au public pour les journées du patrimoine.

    Programme des journées patrimoine en cliquant sur cette ligne.

     


    votre commentaire