• Après 25 années passées au service de la Commune de Bellou-le-Trichard et au service du syndicat d’eau aujourd’hui appelé SIAEP Perche Sud,
    Gérard Guillemin prend une retraite bien méritée.

    En son honneur, un pot de départ auquel les habitants de
    la commune sont invités à se joindre
    ,

    est proposé par la Mairie et le SIAEP
    jeudi 4 avril à 17h30 à la salle des fêtes de Bellou-le-Trichard


    votre commentaire
  • Fermeture exceptionnelle de la mairie jeudi 21 marsFermeture exceptionnelle de la Mairie

    Jeudi 21 mars


    En cas d’urgence vous pouvez contacter :

    M. DESHAYES, Maire - 06 13 54 22 63 ou 02 33 83 31 35
    M. FRADIN, Adjoint - 06 82 56 18 26 ou 02 33 83 23 67
    Mme FLAHAULT, Adjointe - 02 33 83 94 74

     

     

     


    votre commentaire
  • Avec la fin de l'hiver, les futures reines fécondées à l'automne qui se sont protégées du froid, vont ressortir dès que la température dépasse 13°.
    On peut en compter 100 par un ancien nid !

    Les reines fondatrices survivantes doivent construire leur nid, y pondre et aller chercher la nourriture pour leurs larves. C’est durant cette période qui va de mi-février à fin-avril ou mi-mai que la nouvelle colonie de frelons est la plus sensible : il suffit de piéger la reine pour que le nid disparaisse.

    Dès le mois de mai, ce sont les filles de la reine qui vont se charger de nourrir leurs sœurs car la reine reste au nid pour pondre. Le piégeage n’a alors pas beaucoup d’impact sur les nids pendant l’été.

    Si les nids sont majoritairement accrochés très haut dans les arbres, il arrive aussi qu’on en trouve dans les haies à hauteur d’homme ou dans les bâtiments. Déranger le nid peut être très dangereux car les frelons attaquent en masse.

    La construction d’un piège à frelon est très simple à réaliser, de nombreux modèles sont sur internet et sont construits à partir de bouteilles en plastique.
    Quelques petites astuces le rendront plus efficace et respectueux des autres insectes :
    •    Le mélange de liquide attractif doit contenir de l’alcool pour repousser les abeilles et aussi pour favoriser sa dispersion dans l’environnement (l’alcool prend les odeurs et s’évapore).
    •    Pas besoin de mettre beaucoup d’appât pour que ça marche, le mélange bière brune, vin blanc et sirop de grenadine ou cassis marche très bien.
    •    Il faut faire des trous de 5 à 6mm sur les côtés afin de permettre aux petits insectes de s’échapper.
    •    Percer le bouchon de la bouteille à 9mm évite aux frelons européens d’être piégés. Le frelon Européen (jaune) est protégé en Allemagne.
    •    Surmonter le piège avec un toit fait dans une autre bouteille évite de diluer l’appât par la pluie.
    •    Quelques graviers dans la bouteille empêcheront les petits insectes de se noyer
    •    Les frelons vivants sont plus attractifs que des frelons morts dans le piège, évitez de les noyer
    •    Les frelons vivants dans le piège sont répulsifs pour les autres petits insectes.

    Frelon asiatique, c'est le moment de le piéger !

    Frelon asiatique, c'est le moment de le piéger !

    Frelon asiatique, c'est le moment de le piéger !


    1 commentaire
  • Message de la Préfecture de l'Orne :


    votre commentaire
  • Les bons vœux de notre centenaireVoici un petit aperçu de la conversation « tous terrains » réalisée par Sylvie et René avec Gaston Huon né le 14 septembre 1918 à Nogent-le-Bernard, et aujourd’hui résidant de l’Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) de Nogent-le-Bernard.

    Nous l'avons trouvé paisible, en bonne forme physique et morale, et lui avons même arraché un sourire en lui tendant le dernier numéro du  Bellovissien, alors qu'il achevait une boisson dans sa chambre tout en regardant BFMTV  avec un vif intérêt ....., bien sûr à l 'aide d'un casque audio, puisqu’il entend très mal, et a toujours veillé à utiliser du matériel de pointe !

    Gaston nous a offert des sièges et nous avons pu bavarder ensemble.


    «Mais Gaston, vous portez la barbe, maintenant ?»

    «Oui, c'est nouveau, et ce sera toujours comme ça !»

    «Avez-vous passé de bonnes fêtes ?»
    «Oui, le Noël d'ici, et c'était très bien !»

    « Avez-vous des visites ?»
    «Ma petite fille Fabienne vient une fois par mois du Mans, et elle m’apporte tout ce qu'il me faut. Mon fils Guy passe quand il peut, mais à Noël non, parce qu'il était parti à la neige ! Lui, la montagne ....!!! ( sourire )»

    «Vous plaisez-vous à l'Ehpad de Nogent le Bernard ?»
    « Oui, je suis très bien ici, et tellement heureux d'être dans mon pays de naissance !»

    «Y avez-vous retrouvé quelques connaissances  ?»
    «Un peu, mais je ne parle à personne, car voyez-vous, ce n'est pas dans mon caractère...»

    «Vous qui suivez l'actualité de près, que pensez-vous des gilets jaunes, Gaston ?»
    «J'ai l'impression qu'il y a beaucoup de voyous casseurs parmi eux, et  je trouve que le gouvernement a  raison de les repousser avec des lances à eau, ça calme bien les esprits !»

    Et concernant les travaux de la mairie, sa réponse marque un intérêt certain pour le village «C'est bien pour Bellou ça ! Et qui va le faire ?»

    «Gaston, nous allons donner de vos nouvelles par le blog de Bellou, êtes vous d'accord pour qu'on  prenne une photo qui paraitra avec l'article  ?»
    «Ah le blog!  Oui d'accord ! ( il se positionne bien droit sur sa chaise ) et souhaitez une Bonne Année et une Bonne Santé à tous de ma part !»


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique